Notre e-sommelier

On vous conseille pour trouver le bon vin, et vous aide à retrouver votre facture et suivre votre colis.

Pour continuer, cliquez sur l'une des trois options

Un admin a pris la main

Livraison gratuite à partir de 199€ d'achat

Retrait gratuit des commandes disponibles à la cave de D'or et de vins

Livraison gratuite à partir de 199€ d'achat

mon compte
panier
0
ActualitésOenologieVins

Les concours sommeliers à travers le monde

Marina Tessier
30 juin 2023
Aucun commentaire

Les concours sommeliers sont des événements prestigieux qui mettent en lumière les professionnels passionnés par l’œnologie. Ces compétitions réunissent les talents les plus brillants de l’industrie vinicole et offrent une occasion unique de célébrer l’excellence, le savoir-faire et la dégustation experte. Pour prétendre à une carrière de sommelier, il est essentiel de posséder une solide expertise en vin. En effet, une connaissance approfondie des régions viticoles, des cépages, des techniques de vinification et des accords mets et vins est nécéssaire. Pour se faire, un palais développé et une capacité à décrire précisément les caractéristiques d’un vin sont des compétences indispensables.

Les traditions internationales

Concours du meilleur sommelier d’Europe

Le Concours du Meilleur Sommelier d’Europe est l’un des événements (tous les 2 ans) pour les professionnels du vin. Organisé par l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI), ce concours réunit les sommeliers les plus talentueux. Avant 2006, le concours pour déterminer le « Meilleur sommelier d’Europe » portait le nom de Trophée Ruinart. À partir de 2017, ce concours a été étendu au pays africain devenant ainsi « Meilleur sommelier d’Europe et d’Afrique »

Voici une liste des lauréats depuis 1990 :

– 1996 : Gérard Basset (France)

– 1998 : Éric Duret (France)

– 2000 : Frank Thomas (France)

– 2002 : Enrico Bernardo (Italie)

– 2004 : Andreas Larsson (Suède)

– 2006 :  Robert Lie (Norvège) 

– 2008 : Isa Bal (Bulgarie)

– 2010 : Paolo Basso (Suisse)

– 2013 : Jon Arvid Rosengren (Suède)

– 2017 : Raimonds Tomsons (Letonnie)

– 2021 : Salvatore Castano (Italie)

Les 3 épreuves en détails :

En 2021, les trois finalistes (Salvatore Castano d’Italie, Suvad Zlatic d’Autriche et Nina Jensen du Danemark) ont été soumis à huit épreuves sur scène. 

  • La première consistait à préparer un cocktail en utilisant des ingrédients imposés.
  • La deuxième épreuve était une dégustation et un commentaire d’un vin rouge.
  • Ensuite, ils avaient sept minutes pour sélectionner un vin rouge en accord avec une sole meunière, le décanter correctement et le servir à table.
  • La quatrième épreuve consistait à déguster et commenter quatre vins ayant une teneur en sucre résiduel, puis choisir quatre d’entre eux pour improviser des accords mets et vins. Par la suite, ils devaient déguster, deviner et commenter trois spiritueux.
  • Puis, une question concernant la chartreuse leur a été posée, suivie de la correction d’une carte des vins erronée.

Parmi tous ces vainqueurs, Salvatore Castano, a pu prétendre à sa place en tant que représentant à l’événement qui suivait ce concours : la  Coupe du Monde de la Sommellerie 2023.

Concours Mondial

Bien que la Coupe du Monde de la Sommellerie soit un événement mondial, elle a des racines européennes profondes. Fondée en 1969, cette compétition a été conçue pour célébrer l’art de la sommellerie et mettre en lumière les compétences des sommeliers du monde entier. De nombreux pays européens ont remporté à plusieurs reprises ce titre prestigieux, notamment la France, l’Espagne et l’Italie. 

La dernière édition s’est déroulée le 12 février 2023 à Paris, réunissant 68 candidats représentant 65 pays, ainsi que les trois derniers vainqueurs des concours continentaux (meilleur sommelier d’Europe et d’Afrique, des Amériques, et d’Asie et Océanie).

Afin de participer au concours du Meilleur Sommelier du Monde de l’ASI (Association de la Sommellerie Internationale) , un concurrent doit être présenté par une association membre de l’ASI. Habituellement, les associations de sommeliers désignent le vainqueur de leur propre concours du meilleur sommelier, mais chaque association est libre de proposer un candidat en fonction de ses propres critères. Une fois qu’un candidat a concouru pour un pays, il ne peut plus représenter un autre pays lors de futurs concours.

Comment se sont t-ils départagés ? Des épreuves permettent de percevoir lequel possède une maîtrise parfaite du vin grâce à l’odorat et le goût. Pour se faire,  sont mis en place des dégustations à l’aveugle durant lesquelles les candidats doivent reconnaître les différentes cuvées présentées ainsi que les pièges qui se présentent à eux. Pour ajouter un niveau de complexité, les participants doivent également concourir dans l’une des langues officielles de l’ASI : l’anglais, le français ou l’espagnol. De plus, la langue dans laquelle ils choisissent de concourir ne doit pas être leur langue maternelle.

La candidate française Pascaline Lepeltier est l’une des favorites du concours. Originaire de La Rochelle, elle est sommelière et travaille actuellement au restaurant Racines à New York. En 2018, elle a remporté les prestigieux titres de “Meilleur ouvrier de France dans la catégorie sommellerie” et de “Meilleur sommelier de France”. Afin de soutenir et préparer leur candidate, l’UDSF a formé la “team France”. Ce groupe rassemble une variété de compétences couvrant tous les aspects de l’univers du vin et des boissons, incluant un soutien psychologique, des cours de maintien et de théâtre pour une présentation impeccable sur scène lors des épreuves pratiques. Cette préparation vise également à obtenir une qualification pour la finale publique.

Le 12 février 2023, la finale du concours du meilleur sommelier mondial s’est tenue à la Défense Arena après une semaine d’épreuves exigeantes. Malgré l’élimination de la candidate française à l’approche de la dernière manche, cette journée a été marquée par la victoire du candidat letton Raimonds Tomsons, sacré champion.

Féminisation du métier 

Durant des siècles les femmes ont participé à l’histoire viticole…

Une jeune talent féminin à mentionner est Nina Jensen, âgée de 26 ans, elle a commencé à participer à des compétitions en 2016. Trois ans plus tard, elle remporte la médaille d’argent lors du dernier concours du Meilleur Sommelier du Monde derrière Marc Almert.  Nina, tout comme une autre jeune prodige estonienne, Ketri Leis, s’inscrit dans la lignée de ses homologues d’Europe du Nord. Elle fait partie de celles qui ont ouvert la voie de la sommellerie féminine depuis la Suède dans les années 90.

Au cours des années 2000, les femmes du monde entier ont commencé à conquérir les podiums internationaux, encouragées par les performances de leurs prédécesseurs. Un exemple marquant est celui de Myriam Broggi, originaire de Suisse, qui a accumulé les places de demi-finaliste aux Trophées Ruinart du Meilleur Sommelier d’Europe et aux concours mondiaux depuis 1988. En 1994, elle est devenue la première femme à monter sur le podium du concours en Europe.

Aujourd’hui Pascaline Lepeltier, grande figure emblématique française, marche sur les pas de ces femmes. En 2010, sa carrière prend un tournant puisqu’elle effectue une transition remarquable de la philosophie à la sommellerie. Elle devient alors la première personne à remporter à la fois le prestigieux titre de « Meilleur Ouvrier de France » et celui de « Meilleur Sommelier de France ». En  février 2023, elle  a représenté tous les espoirs lors du concours mondial de sommellerie qui s’est déroulé à Paris. 

Aujourd’hui Pascaline Lepeltier, grande figure emblématique française, marche sur les pas de ces femmes. En 2010, sa carrière prend un tournant puisqu’elle effectue une transition remarquable de la philosophie à la sommellerie. Elle devient alors la première personne à remporter à la fois le prestigieux titre de « Meilleur Ouvrier de France » et celui de « Meilleur Sommelier de France ». En  février 2023, elle  a représenté tous les espoirs lors du concours mondial de sommellerie qui s’est déroulé à Paris. 

Pascaline Lepeltier.

Elle a terminé à la quatrième place lors des demi-finales, une belle réussite, alliant talent éclatant et humilité exemplaire.Un bel exemple offrant aux jeunes femmes la possibilité de s’identifier et de se lancer dans la profession.

Les sélections du concours en France

La France est souvent considérée comme le berceau du vin et possède donc une tradition forte de concours de sommeliers. Parmi les concours les plus renommés, on retrouve le Concours du Meilleur Sommelier de France, organisé par l’Union de la Sommellerie Française. Les gagnants de ce concours  espèrent devenir meilleur sommelier et concourir à la sélection interne. Il permet notamment de déterminer qui sera le sommelier représentant de la France à l’échelle européenne et internationale.

La compétition nationale, organisée tous les deux ans par l’association, est un événement majeur pour les sommeliers. Depuis plus de 3 ans, David Biraud (élu meilleur sommelier de France en 2002) apporte son expérience professionnelle en tant qu’entraîneur des particpants français. Son rôle consiste à encadrer et préparer les candidats français aux compétitions internationales. 

David Biraud
David Biraud

Afin de les préparer dans de bonnes conditions : 

  • des salles d’entraînements spécialement dédiées à la dégustation sont créées. A l’intérieur de celles-ci, sont rassemblés des échantillons provenant du monde entier, comprenant des spiritueux, des liqueurs, et bien d’autres.
  • Un travail rigoureux est mis en place sur tous les aspects du service du vin, y compris l’aération et la décantation.
  • Formations théoriques et entraînements quotidiens avec des programmes liés au service du vin, de l’aération et de la décantation.

Ainsi, les finalistes se disputent le titre de meilleur sommelier lors de deux jours de compétition intense. L’édition la plus récente s’est déroulée le 6 novembre 2022 à Paris Porte de Versailles. Celle-ci a marqué la victoire triomphante de Xavier Thuizat en tant que lauréat 2022. 

Les épreuves insolites 

Bien que la dégustation et l’identification des vins soient généralement des épreuves classiques, certains concours ont fait preuve de créativité… 

Le Mariage Insolite : Associer Vins et Mets Inattendus

L’art de l’accord mets et vins est une compétence essentielle pour tout sommelier. Dans les épreuves insolites, les concurrents doivent relever le défi de marier des vins avec des plats inhabituels. Par exemple, associer un vin blanc sec avec un dessert chocolaté ou un vin rouge puissant avec un plat de fruits de mer. Cette épreuve teste la créativité, l’audace et la capacité des sommeliers à repousser les limites de l’harmonie gustative.

Certaines personnalités ont notamment participé à cet évènement, parmis elles, se trouve  : 

  • Alessandro Rossi, sommelier italien renommé, expert dans l’art des mariages insolites, ayant remporté plusieurs concours à travers l’Europe.
  • Sophie Dubois, sommelière canadienne, connue pour ses accords inattendus, ayant impressionné les juges lors du concours à Montréal.

Le Blind Tasting Extravagant : Des Vins Mystères à Découvrir 

Le “Blind Tasting” est une épreuve classique dans les concours de sommeliers. Mais certains organisateurs ont choisi d’y ajouter une touche insolite. Les participants doivent identifier les caractéristiques d’un vin sans connaître son origine, sa région viticole ou son cépage. Dans des versions plus extravagantes, les concurrents peuvent être confrontés à des vins atypiques ou issus de régions viticoles peu connues. 

Cette épreuve met en évidence les talents de dégustation comme : 

  • Emily Johnson, sommelière britannique primée, ayant décroché la première place lors du concours de Blind Tasting Extravagant autour Londres.
  • Hiroshi Tanaka, sommelier japonais spécialisé dans les vins rares. Il a participé à des compétitions de dégustation à l’aveugle exigeantes à Tokyo.

Le Marathon des Millésimes : Une Course Contre la Montre 

Dans cette épreuve, les sommeliers doivent démontrer leur connaissance des millésimes en un temps record. Ils doivent identifier l’année de production d’un vin spécifique à partir de caractéristiques visuelles, olfactives et yu. Les concurrents doivent être incollables sur les différences subtiles entre les millésimes et sur les conditions climatiques qui ont influencé chaque année de récolte. Cette épreuve teste la précision, la rapidité de réflexion et la mémoire des sommeliers.

Ont été découverts : 

  • Sofia Lopez, sommelière argentine, experte en millésimes, ayant remporté le titre lors du concours de Marathon des Millésimes à Mendoza.
  • Markus Müller, sommelier allemand, reconnu pour sa connaissance approfondie des millésimes, ayant impressionné les juges lors du concours à Berlin. 
J'aime 202 Partager Tweeter Partager Épingler

Article précédent

Quels accords pour vos barbecues ?

Article suivant

Anecdotes les plus insolites sur le vin

Recommandé pour vous

Avis de la communauté

Commentaires sur Les concours sommeliers à travers le monde

Il n'y a malheureusement pas encore d'avis pour cet article. Mais peut-être que vous serez le premier à faire le pas et à laisser un commentaire ?

Laissez nous un avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *