Le vin orange qu’est-ce que c’est ?
panier
0
Livraison gratuite à partir de 199€ d'achat

Bienvenue dans l’univers envoûtant du vin orange, appelé vin de macération pelliculaire, c’est un type de vin blanc qui a gagné en popularité ces dernières années. Cette technique, qui était autrefois utilisée dans certaines régions viticoles de l’Europe de l’Est, est aujourd’hui adoptée par des vignerons du monde entier, qui cherchent à créer des vins blancs riches en saveurs.

Les bases du vin orange

Le saviez-vous ? Le vin orange est étroitement lié à certaines régions viticoles emblématiques. Par exemple, la Géorgie revendique fièrement une tradition viticole de plusieurs milliers d’années et est considérée comme le berceau du vin orange. De même, l’Italie, la Slovénie et d’autres pays des Balkans ont également contribué à l’émergence de ce style de vin unique. Chaque région apporte sa propre identité et ses techniques spécifiques à la vinification de ce vin.

Contrairement aux vins blancs, qui sont fabriqués à partir de raisins blancs et vinifiés sans la peau, les vins oranges sont fabriqués à partir de raisins blancs avec la peau. Cela donne au vin une couleur orange et une texture plus riche. 

Le choix des raisins est donc très important dans la production de vins oranges. Les raisins doivent avoir une peau épaisse et une acidité élevée pour donner un vin bien équilibré. Les cépages blancs traditionnels comme le Pinot Gris, le Chardonnay et le Sauvignon Blanc sont souvent utilisés. Le vin orange peut être produit dans de nombreuses régions viticoles à travers le monde, mais les producteurs slovènes et italiens sont souvent considérés comme les pionniers de cette méthode de vinification. Il peut donc être produit dans une variété de styles, du sec au doux, et vieillir en fûts de chêne pour donner des notes boisées et épicées.

La vinification des vins oranges

La vinification débute par une sélection minutieuse des raisins. Les raisins mûrs sont récoltés à la main pour éviter tout endommagement de la peau qui pourrait altérer la macération ultérieure.  

La macération pelliculaire prolongée est l’étape clé dans la production du vin orange. Contrairement à la vinification traditionnelle des vins blancs, où les peaux des raisins sont rapidement séparées du jus pour éviter une extraction excessive de pigments et de tanins. Après la vendange, les raisins sont placés en cuve de fermentation, où ils macèrent avec leurs peaux pendant une période prolongée. Cette macération permet aux pigments contenus dans les peaux de se diffuser dans le jus, donnant ainsi au vin sa couleur caractéristique. 

Après la macération pelliculaire, la fermentation démarre généralement avec les levures naturellement présentes sur les raisins. Cela permet de préserver les spécificités du terroir et d’apporter une dimension supplémentaire à l’expression du vin orange. 

Paysage de vignes en automne.
Paysage de vignes en automne.

Effectivement, l’étape de macération est cruciale et dure plus longtemps que celle des vins blanc traditionnels. Alors que les vins blancs sont généralement pressés immédiatement après la vendange pour séparer les peaux du jus, le vin orange est élaboré en laissant les peaux en contact avec le jus. Cette macération prolongée peut varier de quelques jours à plusieurs mois, en fonction des préférences du vigneron et du profil souhaité pour le vin. Sans oublier l’amertume qui joue notamment un rôle clé dans l’harmonie gustative du vin orange.

Qu’est-ce-que l’amertume ? Elle peut aider à contrer les saveurs sucrées résiduelles ou à équilibrer l’acidité présente dans le vin. Elle apporte une contrepartie intéressante à la douceur du vin orange qui rend la dégustation plus agréable et équilibrée.

Ainsi, cette méthode propre à chacun ouvre sur le champ des possibles : notes d’agrumes, de fleurs blanches, de fruits exotiques ou encore d’arômes floraux et herbacés. 

Les accords mets et vin orange

Découvrez les plats qui subliment les qualités du vin orange : 

En raison de sa polyvalence et de sa structure, le vin orange se marie harmonieusement avec la cuisine méditerranéenne. Prenons quelques exemples…

  • Les fruits de mer, les plats à base de légumes grillés accompagnés d’herbes accentuent les arômes floraux et les notes d’agrumes du vin orange. 
  • Les plats épicés et exotiques : curry,  plats marocains ou les mets indiens.
  • Viandes blanches rôties : Les viandes blanches telles que le poulet, la dinde ou le porc rôti sont des choix judicieux pour accompagner le vin orange. Assurez-vous de ne pas trop assaisonner la viande, afin de ne pas masquer les nuances du vin.
Vin orange servi sur une tablée en exterieur.
Vin orange servi sur une tablée en exterieur.
  • Canard rôti : Viande riche en saveurs, le caractère gras et juteux du canard relève parfaitement de notes d’agrumes. Le résultat est une combinaison savoureuse et équilibrée.
  • Viandes grillées ou braisées : Les viandes grillées ou braisées, comme le bœuf ou l’agneau, peuvent. Les notes fruitées et légèrement tanniques du vin orange peuvent compléter les arômes grillés de la viande.
  • Charcuterie : La charcuterie, telle que le jambon, le salami ou le prosciutto, est un excellent choix d’accompagnement. Les viandes salées et légèrement fumées de la charcuterie s’associent avec finesse aux textures variées de la charcuterie
  • Pour les adeptes du fromage :  il s’accordera  parfaitement avec les fromages affinés à pâte dure tels que le comté, le Parmesan et le Beaufort…

En revanche, certains plats ne s’accordent pas : 

  • Plats aux fruits de mer: Les fruits de mer délicats tels que les huîtres, les crevettes ou les poissons blancs très frais peuvent être submergés par les saveurs puissantes et les tanins du vin orange.
  • Plats à base de vinaigre : Les plats qui contiennent des éléments fortement vinaigrés, comme les marinades vinaigrettes ou les plats à base de vinaigre balsamique, peuvent entrer en conflit avec les saveurs du vin orange. L’acidité prononcée du vinaigre peut amplifier l’astringence du vin et rendre l’ensemble de l’expérience gustative désagréable.
  • Plats sucrés : les desserts ne sont généralement pas considérés comme des accords harmonieux. 

Mode de consommation

Avant l’essor du vin orange, les consommateurs étaient principalement habitués aux vins blancs, rouges et rosés traditionnels. Les vins blancs étaient appréciés pour leur fraîcheur et leurs arômes fruités, tandis que les vins rouges étaient connus pour leur corps riche et leurs tanins. Les vins rosés, quant à eux, étaient prisés pour leur légèreté et leur caractère désaltérant. Les amateurs de vin cherchaient alors principalement des vins correspondant à ces catégories établies.

Les modes de consommation du vin orange ont évolué au fil du temps, en se démarquant comme une alternative aux choix traditionnels de vins blancs et rouges. 

Les amateurs expérimentés apprécient souvent le vin orange pour sa riche histoire. Certains préfèrent le déguster sans accompagnement, en mettant en valeur ses nuances subtiles. Bien que d’autres l’associent à des mets spécifiques pour créer des accords uniques et audacieux.

Le vin orange a diversifié les modes de consommation du vin. Alors qu’auparavant, on le consommait principalement seul, en tant que vin de dégustation. Il est maintenant utilisé dans une grande variété de contextes. On le retrouve lors de mariages, d’événements gastronomiques et de dégustations organisées.  La popularité croissante du vin orange reflète un changement dans les préférences des consommateurs.

Vin rouge et vin orange.
Vin rouge et vin orange.

Une réaction? Une idée à partager? Laisser un commentaire