Skip to main content

Panier

Même si vous êtes (normalement) incollable sur le champagne, quelques petites questions sur le sujet persistent et vous taraudent. Jean-Luc Jamrozik, sommelier depuis plus de 40 ans, répond à ces questions et vous éclaire dans cette interview. Cette fois c’est sûr, vous saurez tout !

Vaut-il mieux conserver une bouteille de champagne en position allongée ou debout ?

Allongée, bien sûr. Le champagne est un vin et comme toute bouteille de vin qui se conserve, elle doit être positionnée allongée.

Le vin dans la bouteille doit obligatoirement avoir un contact avec le bouchon. Si elle est debout, de l’air peut s’installer entre le vin et le bouchon et des problèmes d’odeur ou de conservation pourront malheureusement être observés lors de l’ouverture de la bouteille. Le bouchon est, comme dans le corps humain, le cœur de la bouteille ; on a besoin de ce contact du bouchon.”

Pourquoi le champagne coûte-t-il cher ?

“La technique d’élaboration est très complexe et son prix tient des coûts de production de champagne. Le prix du raisin est au kilo et varie. Beaucoup de grandes maisons achètent du raisin aux propriétaires. Le prix est ensuite fixé en fonction du CIVC, le comité interprofessionnel du vin de Champagne, qui rassemble les vignerons et les maisons de champagne.

Le prix du terroir peut changer selon si l’on parle de grands crus, premiers crus. Le raisin n’est pas le même, le prix ne l’est donc pas non plus.

Ensuite, avant de mettre une bouteille de champagne sur le marché, au moins 3 ans de conservation en cave sont nécessaires. Le prix de garde en cave est donc répercuté aussi sur le prix final.

Cela me semble normal que ce vin soit un peu plus cher car c’est un des rares vins demandés dans le monde entier. Il faut profiter de cette notoriété.”

Quelle est la différence entre le crémant et le champagne ?

“Il y a quelques années, le crémant pouvait être un champagne. Ce droit n’existe cependant plus car ce sont deux vins très différents et le crémant n’utilise pas la méthode champenoise, d’appellation d’origine contrôlée du champagne.

Le crémant c’est deux fois moins de bulles et deux fois moins de pression. La pression d’une bouteille de crémant est de 3,5 kg tandis que celle d’une bouteille de champagne est de 7 kg. C’est pour cela qui faut toujours faire très attention lorsqu’on ouvre une bouteille de champagne car la pression du gaz y est très importante. Si quelqu’un se prend le bouchon pendant son envol, il prend une charge de 7 kg. La différence est grande.”

Comment conserver une bouteille ouverte ?

“Quand on ouvre une bouteille de champagne, c’est le partage avant tout. Le mieux, comme toute bouteille, c’est donc de la terminer. Personnellement, je termine toujours mes bouteilles.

Sinon, il y a tout simplement des bouchons stoppeur. Ils épousent parfaitement la forme du goulot et se ferment automatiquement.”

Quelles sont les grandes régions du terroir de la Champagne ?

“Elles sont au nombre de 4 : la Montagne de Reims, la Côte des Blancs, la Vallée de la Marne et la Côte des Bar.”

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la région de Champagne dans cet article.

Qu’est-ce que l’échelle des Crus ?

“Elle a été instituée au XVIIIème siècle par les champenois pour élaborer une classification de leur production. Un cru est déterminé par un pourcentage compris entre 80 et 100, 100% étant l’excellence. Cette échelle permet de fixer un prix au kilogramme du raisin. S’il est issu d’un cru classé 100%, il vaut plus cher qu’un cru 89%.”

Sur les quelques 294 crus que compte la région Champagne, 3 catégories se distinguent :

  • Les Grands Crus. Ils sont au nombre de 17 et sont classés 100% sur l’échelle.
  • 44 crus sont des Premiers Crus et sont classés de 99 à 90%.
  • 237 champagnes, des crus classés de 89 à 80% qui représentent tous les autres crus de la Champagne.

Comment appelle-t-on un collectionneur de capsules de champagne ?

“À moins que vous sachiez la réponse, vous ne la trouverez pas. On appelle ce collectionneur un placomusophile.”

Quels sont vos coups de cœur ?

“J’ai un coup de cœur pour le brut, le millésimé, le rosé ou les grandes cuvées. J’ai des coups de cœur pour certaines marques aussi. Le Krug évidement, le champagne Roederer, le Dom Pérignon, Taittinger, Bollinger notamment le RD de Bollinger qui est exceptionnel, Billecart Salmon, et le champagne Charles Heidsieck. Charles Heidsieck a la particularité de produire et de vendre des champagne Brut d’un excellent rapport qualité-prix.”

Comment savoir si un champagne est bon ?

“Je dirais que chacun se fait un goût sur le champagne. Certaines personnes aiment l’effervescence, d’autres le côté mousseux ou les bulles fines, le nez, la longueur en bouche ou bien les vieux millésimes. Je ne peux pas donner un avis. Je dirais qu’on se fait petit à petit sa propre opinion, cela dépend de ce qu’on recherche.”

Comment choisir le champagne ?

“Il faut d’abord déterminer le prix que l’on est prêt à mettre dans une bouteille. Je ne choisis pas dans les premiers prix car je sais qu’une bouteille de champagne coûte cher. Si une bouteille coûte 10€, il y aura certainement quelque chose qui ne me conviendra pas.

Cela dépend également de la façon dont on souhaite le servir. Si c’est à l’apéritif ou bien sur un repas. J’aime les blancs de blancs à l’apéritif. Certains bruts peuvent très bien se marier avec un apéritif mais aussi avec des fromages. Je pense que comme chaque vin, cela dépend d’avec qui nous le partageons. Le champagne est avant tout une affaire de goûts et de moments.”

Comment le champagne rosé est-il fabriqué ?

“C’est très simple. C’est un mélange de raisins noirs à jus blanc issu du cépage pinot noir ou pinot meunier qui sont foulés dans leur peau. On peut y ajouter le cépage chardonnay, raisin blanc. Certaines maisons utilisent davantage de pinot noir pour donner de la puissance.

Il y a aussi le rosé élaboré par saignée. Obtenu sur une courte période de macération, entre 8 et 10h, avec des jus et des peaux de vins rouges qui vont donner de la couleur. J’adore les rosés de saignée. Ils coûtent un peu plus cher mais ça donne des vins généreux, francs et très appréciables.”

Où acheter le champagne ?

“Avant tout sur le site D’or et de vins ! (rire). Il faut faire confiance aux vignerons. Le mieux est d’aller sur place. La région de Champagne est magnifique en cette saison. On peut y visiter plusieurs maisons afin de trouver le champagne à notre goût.

On peut bien sûr l’acheter chez les cavistes, sûrement plus près.

Si vous achetez votre champagne en grande surface, ce qui est tout à fait possible également, je préconise d’acheter des champagnes de marques. De cette façon on ne sera pas déçu car on connaît très peu les champagnes de propriétaires vendus en supermarchés.”

Pourquoi mon champagne ne pétille pas ?

“La bulle est un procédé très délicat et difficile dans la production de champagne. ll se peut que le champagne soit trop ancien pour être encore effervescent.

Même s’il ne pétille plus à proprement parler, le champagne garde tout de même cette notion de perlant, très agréable, et surtout son goût. Quand on a un vieux champagne de ce type-là, il ne faut pas le jeter mais plutôt le servir comme du vin. On peut parfaitement l’associer avec des fromages comme le brie de Meaux, le brie de Melun, le coulommiers, le chaource ou des pâtes cuites comme la mimolette ou le comté. Vous avez de quoi passer un très bon moment avec ce genre de vin.”

Quel est le verre le plus approprié à la dégustation du champagne ?

“J’aime beaucoup les verres Riedel, en particulier le Sangiovese. Il est idéal pour tous les vins.

Quand on a des champagnes un peu anciens, on peut utiliser des verres peu évasés qui apportent une belle richesse sur le vin. Je pense qu’il faut aussi se laisser le choix.

À mon avis on peut oublier la coupe. On raconte que la première coupe aurait été moulée sur le sein de la marquise de Pompadour, maîtresse favorite de Louis XV. D’autres disent qu’elle aurait été moulée sur le sein de Marie-Antoinette, femme de Louis XVI et reine de France. Quoi qu’il en soit, la coupe n’est pas idéale car elle est trop évasée et les bulles s’échappent rapidement.

Il vaut mieux utiliser un verre resserré sur le dessus.

La petite flûte a toujours sa place en cocktail car, remplie régulièrement, le champagne reste ainsi frais. L’astuce consiste à ne pas en servir trop dans le verre pour éviter que le vin ne se réchauffe.”

Le champagne peut-il vieillir ?

“Bien sûr qu’il le peut. Faire vieillir un brut ne sert à rien, mais un millésimé peut être très intéressant car on ne millésime pas chaque année le champagne.

On peut également faire vieillir les têtes de cuvées qui sont meilleures avec un peu plus d’âge puisqu’un travail a été fait avec les meilleurs raisins et terroirs.”

Jean-Luc Jamrozik a normalement répondu à toutes les questions que vous vous posiez sur le champagne. Si toutefois vous en aviez encore, nous nous ferons un plaisir de vous répondre via le chat de notre site D’or et de vins ou en commentaires pour partager ces nouvelles informations pétillantes…

Notre sélection de champagnes

Par notre Maître-Sommelier Jean-Luc Jamrozik

Une réaction? Une idée à partager? Laisser un commentaire