Skip to main content

Panier

AOP, AOC, IGP… Il existe plusieurs mots pour caractériser l’origine de chaque vin. Mais quelle est la différence entre AOC et AOP ? Que signifie IGP et comment distinguer toutes ces appellations sur nos bouteilles ? 

Les vins AOP et AOC

Les appellations d’origine contrôlées et protégées, AOC et AOP, sont des gages de savoir-faire. L’AOC est apparue en France dans les années 30, afin de protéger le nom du vin et de lutter contre les fraudes. En France, elle est l’appellation la plus prestigieuse. Elle suit un cahier des charges très strict et précis et ne laisse rien passer. Zone géographique délimitée, type de vin, degré d’alcool, cépages autorisés, rien, n’est fait au hasard.

L’AOP, l’appellation d’origine protégée, existe depuis 2009. Elle est l’équivalent de l’AOC, mais au niveau européen. Il n’y a donc pas vraiment de différence entre l’AOC et l’AOP.

Pour résumer : AOC = France et AOP = Europe. Tout simplement. Il n’y a donc aucun choix à faire entre AOC et AOP, car ce sont les mêmes ! Une particularité s’opère néanmoins : pour être certifié AOP, il faut être certifié AOC. 

Ces distinctions s’obtiennent à force de travail. Le savoir-faire du vigneron doit être rigoureux, ancestral et spécifique à un terroir. Signe officiel reconnu par l’État, on dénombre environ 350 appellations d’origine protégées/contrôlées en France. Ce ne sont néanmoins pas des indicateurs de qualité, mais d’origine. Certains vins excellents n’ont pas cette mention, car ne respectent pas les cahiers des charges propre à ces appellations.

Les vins IGP

L’indication géographique protégée (IGP) est aussi une appellation européenne. Elle répond toutefois à un cahier moins chargé que l’AOC/AOP. La zone géographique est plus large et le nombre de cépages, plus souple. Mais la transformation du raisin et la production du vin s’effectues dans ces zones géographiques spécifiques. 

On dénombre environ 70 labels IGP en France. Là aussi, l’indication n’est pas synonyme de qualité, mais de savoir-faire et de respect des consignes. 

Enfin, à savoir ; les appellations AOC/AOP et IGP ne sont pas cumulables. Un vigneron ne peut posséder qu’une mention sur les deux, la zone géographie plus large de l’IGP n’étant pas compatible avec la charte AOC/AOP.

Une réaction? Une idée à partager? Laisser un commentaire